porsche porsche

Pack revente Porsche : 199 €

  • Estimation de la valeur de votre Porsche.
  • Précieux conseils marketing pour la revente.
  • Annonce gratuite sur le site de S. Auto.
  • Décodage des options avec le prix neuf.

Demande d'informations

menu Stuttgart Automobile
SA

+49 179 12 88 729

Contact français

Consulting Porsche. 7/7 de 9h30 à 22h00 !

Stuttgart automobile
BEST SELECTION
BEST SELECTION
09/2017-40 800 km
98 900 €
Newsletter Porsche occasion

Inscrivez-vous pour recevoir les meilleures occasions Porsche

9 points de controle Porsche occasion

Les 9 erreurs à ne pas commettre avant d'acheter une occasion Porsche

Specialiste Porsche Stuttgart

9 erreurs à éviter pour une Porsche d'occasion

Avant d'acheter votre Porsche, les fautes et autres impairs à éviter, par ordre chronologique d’importance. Un conseil d'ami Porschiste, spécialiste de la marque depuis plus de 20 ans : arrêtez de penser comme un particulier amateur, commencez à penser comme un vrai pro de l'Automobile en évitant 9 fautes, pouvant vous porter sérieusement préjudice dans l'achat de votre Porsche d'occasion...

1-Penser avec son cœur, au lieu de penser avec sa tête

Photo Porsche

La passion aveugle c'est bien connu. L'amour rend aveugle, l'amour des Porsche ne déroge pas à la règle. C’est votre premier achat d’une Porsche ? Vous consultez les revues Porsche depuis des années, vous économisez chaque centime depuis des années ? et bien vous êtes une proie idéale ! Il est très difficile de ne pas succomber à la tentation et de vite devenir une victime quand on rêve depuis des années de posséder une Porsche. Plus on se rapproche du but et plus l’impatience grandit. La précipitation prend souvent le pas sur la vitesse et quand on confond vitesse avec précipitation la sanction est immédiate, c’est le mur… C’est bien connu que le cœur n’est pas le meilleur des conseillers quand il s’agit justement de faire un achat coup de cœur. La plus grande difficulté est de prendre le recul nécessaire pour garder le discernement et la tête froide. Un bon achat passionné se réalise avec la TETE FROIDE. Parfois, il vaut mieux se faire aider par un CONSEIL NEUTRE DE CONFIANCE qu’écouter sa petite voix intérieure, qui n’est pas toujours la meilleure conseillère.

2-Croire que l'aspect esthétique reflète l'état mécanique

Photo Porsche

Se laisser aveugler par l’aspect esthétique de la peinture et de la carrosserie. Parfois c’est la partie cachée de l’iceberg. Ne pas confondre plumage et ramage. Une belle façade (carrosserie) n’est pas du tout un gage que les fondations (mécanique, moteur, boite etc) sont bonnes. L’état mécanique et l’historique sont bien plus importants, car une voiture mal entretenue ou qui a souffert rime souvent avec emmerdes à court et moyen terme et avec un montant à plusieurs 0. D'ailleurs, à choisir, comme je le dis toujours aux futurs acquéreurs d'une Porsche, perso je préfère une Porsche avec quelques imperfections esthétiques et un état technique excellent, plutôt que l'inverse, un état optique excellent avec un état technique avec des défauts. On peut toujours, à moindre coût, à force de polish ou de traitements spécifiques, remettre une peinture "à neuf", alors qu'un état technique moyen peut être bien plus cher, sans parler des risques de casse moteur pour les véhicules les plus mal entretenus et les moins bien soignés...

3-Penser que moins il y a de propriétaires et plus l'état de votre future Porsche sera bon

Photo Porsche

Cher (futur) Porschiste et lecteur, je te prie de bien vouloir me pardonner, à l'avance, pour l'offense que je suis sur le point de te faire. :-) Penser, logiquement, que le nombre de propriétaire est inversement proportionnel à l’état du véhicule est une grossière erreur que font beaucoup de futurs Porschistes. Premièrement, c'est le cas de le dire, une première main sur le papier n’est pas nécessairement une première main dans la vie. Le Porschiste est généreux, avec le sens du partage, et certains prêtent régulièrement leur Porsche à leur épouse, leur(s) enfant(s) fraichement détenteur du permis de conduire (no comment….:-)) et accessoirement à leur ami Pierre, Paul ou Jacques. Cela fonctionne aussi avec les autres prénoms. :-) Donc, sur le papier 1 propriétaire = en réalité éventuellement 2 voire 3 voire 4 et + si affinités, conducteurs réguliers. Ne parlons pas non plus de certains particuliers qui louent leur Porsche à d’autres particuliers. Dans ce cas, le nombre de conducteurs occasionnel devient exponentiel. Il vaut mieux 4 propriétaires très soigneux, respectueux et consciencieux qu'un seul propriétaire négligeant, irrespectueux et je m'en foutiste qui ne prend pas soin de sa Porsche. Si, si, ça existe, surtout pour certains petits gâtés de la vie qui n'ont pas la vraie valeur des choses…

Conclusion, accordez moins d'importance au nombre de propriétaires qui, il est vrai, est un facteur psychologique important, mais pas du tout déterminant dans l'équation finale, et focalisez-vous sur l'essentiel, sur du concret : l'ETAT GENERAL DU VEHICULE.

4- Etre persuadé qu'une garantie mécanique est un label d'excellence

Photo Porsche

Imaginer qu’une garantie mécanique cela suffit à « garantir » l’état général d’un véhicule est malheureusement une bien belle, mais fausse idée...

.

On pourrait être tenter de penser, quand on est profane en la matière, qu'un véhicule vendu par un professionnel, ou même un particulier, avec une garantie mécanique Porsche approved ou autre est synonyme de fiabilité et la belle promesse d'aucun frais à court ou moyen terme.

Une garantie ne suffit malheureusement pas à vous certifier l’état des consommables et encore moins les éventuelles anciennes réparations, consécutives à un accident.

Rappelons que tous les éléments appelés consommables (courroies, pneus, freins) n'entrent pas dans la couverture d’une garantie mécanique, même Porsche approved.

De même qu'un véhicule anciennement accidenté et réparé (même un marbre à 60.000 €), si réalisé dans les règles de l’art (véhicule considéré comme étant à nouveau sécurisé et fiable), n’est pas un obstacle à l’obtention d’une garantie Porsche. A contrario, une Porsche ayant subi dans le passé un accident et ayant mal été réparée ne peut pas prétendre à l'obtention d'une garantie Porsche et est automatiquement "blacklistée" (avec le n° de série) dans tous le réseau Porsche. Lors de l'examen des 111 points de contrôle, le véhicule présentant des vices cachés (exemple longeron tordu non réparé et "maquillé" avec une couche de peinture) consécutifs à un choc mal réparé, de manière non conforme, entraine systématiquement un refus de garantie Porsche.

Toutefois, pondérons notre propos alarmiste, la garantie Porsche approved reste la meilleure garantie possible sur une Porsche et l'obtention de cette dernière est subordonnée à toute une batterie de tests stricts (les fameux 111 points de contrôle), label d'excellence, garant du très bon état mécanique du véhicule et de la plausibilité de son kilométrage.

Conclusion n° 4 : une garantie mécanique c'est bien, mais pas suffisant pour garantir l'état et l'historique d'une Porsche d'occasion.

5-Prendre pour argent comptant les affirmations orales de votre vendeur

Photo Porsche

Les affirmations téléphoniques du genre «Bien sûr, je vous le promets Monsieur, vous ne regretterez pas votre déplacement. La voiture est dans un état parfait, proche du neuf. » ou encore « 0 défaut, faites moi confiance», n'engagent que ceux qui les croient...Les belles paroles c’est bien, mais par écrit c'est encore mieux, comme le dit si bien le sage proverbe "Les paroles s’envolent et les écrits restent". Les apprentis aigre-doux, même de basse voltige, sont familiers avec ce concept basique et sont généralement bien plus éloquents à l'oral qu’à l’écrit. Tous les bons vieux moyens sont bons pour appâter le chaland Chaque semaine, j'ai un ou plusieurs (futurs) Porschites échaudés qui me racontent des récits semblables faisant état de leur mésaventure auprès de vendeurs particuliers ou professionnels peu scrupuleux. Appâtés par un discours alléchant, bien rodé, ils se sont déplacés, parfois de très loin, pour constater que la plus belle des Porsche était en fait une "belle" poubelle bourrée de défauts (rayures, pneus lisses, freins cramés etc). Le mensonge, c'est comme une mouche à merde dans le champagne, ça gâche vite la fête... :-)

Morale de l’histoire et conclusion n° 5 : n’hésitez pas à demander un minimum de garantie (références, photos, copies du justificatif de l’entretien etc) à votre vendeur, avant de traverser la France et de vous taper 1000 bornes, pour aller voir une potentielle épave, même si le vendeur vous "offre" le verre de l'amitié... :-)

6-Croire qu’un faible voire très faible kilométrage signifie obligatoirement un état concours

Photo Porsche

On ne le répétera jamais assez, méditez cette vérité, avant de lire la suite, une voiture qui roule occasionnellement et peu s'abime plus vite (batterie qui se vide, plat des pneus après avoir stationné une longue période sans bouger, joints qui perdent leur élasticité et leur étanchéité etc) qu'une voiture qui roule régulièrement. La barrière psychologique du km ou du nombre de propriétaires est malheureusement toujours aussi présente chez le Porschiste français; moins chez le Porschiste allemand. Le Porschiste allemand est plus raisonnable, peut-être car plus connaisseur quelque part de sa marque mythique. Voilà ça c'est dit... :-) Un kilométrage n'est malheureusement pas du tout suffisant pour déterminer l'état d’un véhicule. C'est une honnête erreur de non professionnel de l'Automobile, que de penser que plus le km d’une Porsche est faible et que meilleur sera l'état de cette dernière. En 20 ans de carrière, j'ai vu des Porsche de 300.000 km d’origine dans un état concours et des Porsche de 50.000 kms dans un état plus que "discutable" et surtout pas du tout en adéquation avec le faible kilométrage, pourtant certifié.

Conclusion n°6 : il vaut mieux une Porsche fortement kilométrée dans un très bon état général, plutôt qu'une Porsche faiblement kilométrée et dans un mauvais état général.

7-Se laisser aveugler par les belles apparences

Photo

« L’habit ne fait le moine, c’est bien connu » et "la peinture ne fait pas la mécanique" -je viens de l'inventer :-) -. On peut faire de très belles affaires dans des petits garages, qui ne paient pas de mine, et de mauvaises affaires dans de belles concessions Automobiles, à plusieurs millions d’euros. Les perles rares ne se cachent pas toujours, où on les attend, dans les plus belles coquilles...

Ne laissez pas le tapis rouge et les bulles du champagne vous monter à la tête. Montrez-vous aussi critique envers une grosse concession Automobile qu'envers un petit garage /revendeur. Par ailleurs, les prix dans les grandes concessions sont généralement plus chers que dans les petites structures, qui, ont forcément des frais de fonctionnement bien plus faibles et peuvent par conséquent se contenter de marges plus modestes.

Petite anecdote du 04 janvier 2022, racontée par un client d'une concession Porsche française, dont je tairais ici le nom. Voici le récit, tel qu'il m'a été rapporté, par cet heureux acquéreur d'un Macan Turbo de 2019, 40.000 km, acheté en concession française, avec la garantie Porsche approved de 12 mois, reparti sans le carnet d'entretien et avec seulement une clef. On lui aurait (je parle au conditionnel, car je précise ici que n'ai pas vérifié l'authencité de cette histoire) promis, verbalement, l'envoi ultérieur de la seconde clef et du carnet, à priori tous 2 égarés... Après 2 mois, sans seconde clef et sans carnet, notre nouvel acheteur s'impatiente : après de multiples relances, il finit par recevoir enfin la seconde clef, non programmée et un duplicata de carnet non tamponné, avec comme seule annotation la mention, toujours sans tampon (incroyable mais "à priori" vrai), d'une seule et même révision effectuée à 39.000 km. Aucune mention du centre Porsche, qui aurait procédé à cette révision. Le centre Porsche, dans l'incapacité de contenter son client avec un carnet d'origine et "irréprochable", aurait proposé d'annuler la vente, face à ce client jugé trop "difficile" :-) . Mais voilà, entre temps, le propriétaire du Macan avait déjà revendu ce dernier, qui ne lui convenait plus, en négociation sa reprise, pour l'achat d'une 911, dans un garage indépendant. Réaction en chaine, le nouvel acquéreur professionnel du Macan, qui en avait fait la reprise, s'estimant également floué, car on lui avait promis un carnet d'origine, à jour et avec un suivi irréprochable (ce qu'on est logiquement en droit d'attendre pour une Porsche vendue dans le réseau Porsche) souhaitait revoir à la baisse le tarif de la reprise du Macan. J'ignore comment s'est terminée cette histoire abracadabrantesque, mais notre "oiseau" a dû sûrement y laisser "quelques plumes"...

Conclusion n°7-a : peu importe le flacon, pourvu qu'on est l’ivresse de la vitesse au volant d'une belle Porsche saine.

Conclusion n°7-b : grosse structure ne veut pas toujours dire produit ou service irréprochable.

8-Ne pas douter qu'acheter auprès d’un professionnel est synonyme de sérieux et de qualité.

Photo Porsche

A ceux qui pensent que garage rime toujours avec conscience professionnelle, c'est un lieu commun malheureusement faux et pourtant bien présent. Certains professionnels de l'Automobile achètent leur Porsche aux enchères, les yeux fermés, ou simplement à distance, par mail, sans même daigner se déplacer pour faire un minimum de checks d’usage sur le véhicule. Ces "professionnels" qui n'ont de professionnel que le nom, s'en remettent à leur bon feeling et à la providence, sans juger bon de faire un vrai check sérieux, avant de proposer le véhicule à la vente : tests visuels + électroniques + vérification des repeintes et recherche d’accident; tout cela est jugé parfaitement superflu, une perte de temps et d'argent… Pour ces "aventuriers de l'Automobile", qui ont le goût du risque, la chance est souvent au rendez-vous, ou du moins presque… Commment savoir ce qu'on vend quand on ne sait même pas ce qu'on achète ?!! :

Conclusion n° 8 : acheter auprès d'un professionnel, même avec une garantie ne vous met pas à l'abri d'éventuels soucis mécaniques, litiges pour vices cachés ou tromperie et autres délicatesses raffinées, avec votre vendeur. Dans tous les cas, il vaut mieux une belle Porsche saine et sans garantie, vendue par un particulier, qu'une mauvaise Porsche, sous garantie et bourrée de vices cachés, proposée par un mauvais "professionnel".

9-Avoir un budget trop faible qui n’est pas à la hauteur de vos ambitions

Photo Porsche

Je le dis très régulièrement aux clients qui n'ont pas les moyens de leurs ambitions trop grandes; même si cela ne fait généralement pas plaisir à entendre : il faut soit REVOIR LES PRETENTIONS A LA BAISSE (une configuration moins exclusive) soit AUGMENTER LE BUDGET, en adéquation avec les réalités du marché de la Porsche d'occasion qu'on convoite. On ne peut pas dénicher une Porsche 2 ou 3 fois moins kilométrée et 4 fois mieux équipée au tarif d'une Porsche Lambda, facile à dénicher.

Les PORSCHE LES PLUS EXCLUSIVES SONT AU-DESSUS VOIRE TRES AU-DESSUS DE LA COTE MOYENNE. C'est normal, la rareté ça se paie ! Il vaut mieux appuyer sur la pédale de frein et repousser son achat de quelques mois, si on a des attentes très/trop ambitieuses, plutôt que de se précipiter sur l' «affaire du siècle», qui est en fait une très mauvaise affaire. A chercher absolument un prix, voici ce qu'il en coûte, entre autres désordres : origines douteuses, carnet absent ou partiellement rempli, historique fantaisiste, véhicule dans un état approximatif et avec des vices cachés. Ce sont quelques unes des réjouissances auxquelles s'attendre, quand on s’aventure dans le cambouis des sables mouvants de l'Automobile bradée, guidé par l'aveuglante lanterne du profit.

Dicton du jour : "une Porsche sans carnet d'entretien c'est comme un cafard dans le caviar", avec un mauvais carnet d'entretien, c'est comme un champagne sans bulles.

Je profite de cette occasion pour rappeler ce concept basique, que bon nombre de futurs Porschistes ont tendance à oublier : quand on achète une Porsche d'occasion ON N'ACHETE PAS UN PRIX (voir l’article une Porsche ne s’achète pas au rabais) mais plutôt un bon rapport qualité prix. La cible doit rester un BON PRODUIT DE QUALITE et non un bon prix. Pourquoi ? simplement car proportionnellement, une mauvaise occasion Porsche, achetée 7000 €, ou plus encore, en dessous du prix marché, reviendra très souvent beaucoup plus chère, à l’achat et à l'entretien/réparations, qu’une belle occasion, de qualité, payée au juste prix marché.

Conclusion n°9 : pour faire l'acquisition d'une belle Porsche d'occasion, il ne faut pas avoir les yeux plus gros que la bourse -au singulier, car au pluriel ça devient un peu vulgaire :-) -. Il faut savoir tempérer vos espérances et revoir soit vos prétentions à la baisse soit votre budget à la hausse.

Se faire assister par un expert expérimenté de la marque Porsche n'est certes pas gratuit, mais c'est le gage d'un achat en toute sérénité, en déjouant tous les pièges, que peuvent consttuer l'achat d'une Porsche d'occasion. Vous avez trouvé sur le net une Porsche qui vous intéresse ? Découvrez nos "packs d'accompagnement à l'achat de votre Porsche" , pour vous assister et conseiller en toute impartialité, au mieux de vos intérêts.

Pour aller plus loin

Best of Taycan 476 cv
Best of Taycan 476 cv
Mod 2022-8 900 km
109 900 €
Best of 997 Targa 4
Best of 997 Targa 4
07/2008-69 700 km
69 900 €
Best of 997 4S 385 cv
Best of 997 4S 385 cv
Mod 2009-35 600 km
87 900 €
Best of 991 4S
Best of 991 4S
02/2013-119 900 km
109 900 €